jeudi 21 juillet 2016

Nagayu Onsen

Daimaru onsen

Les onsens ont fait la réputation de la préfecture d'Oita dont on dit que c'est la capitale du onsen "onsen-ken". C'est à Beppu que l'on trouve le plus grand nombre d'onsens au monde (en fait c'est le deuxième site au monde après le parc de Yellowstone, mais on ne peut pas s'y baigner). Pourtant, ce n'est pas à Beppu ou Yufuin (autre haut-lieu du onsen) que l'on trouve le meilleur onsen du Kyushu (d’après un vote et je veux bien le croire tant il est agréable) et l'un des meilleurs du Japon.

Cet onsen qui se trouve à Taketa, au sud d'oita-shi et au pied du mont Kuju, s'appelle Nagayu Onsen. Il a la particularité d’être naturellement gazéifié. C'est d'ailleurs l'onsen gazéifié le plus célèbre du Japon.
C'est à partir de l’ère Edo que les bains se sont développés mais c'est au début de l’ère Showa (1926) que Nagayu est devenu célèbre car ses bains étaient et le  sont toujours réputés être bons pour le cœur et l'estomac. La concentration en gaz est l'une des plus importantes du monde ce qui fait la principale caractéristique de Nagayu Onsen.
L'eau des onsens de nagayu est potable et elle est recommandée pour améliorer la circulation sanguine et sa richesse minérale excellente pour l'estomac.

Après avoir fait le tour de Nagayu, je me suis dirigé vers Lamune Onsen.
Cet onsen m'avait frappé dans l’œil à mon arrivée grâce à sa mascotte et son architecture originale.



Un petit distributeur de ticket se trouve à l’entrée ; sur la droite, il y a une petite galerie d'art. 

On donne le ticket à la caisse puis pour accéder aux bains, on traverse la petite boutique souvenir (pas bête hein!) mais très sympa. On y trouve serviettes, t-shirts enfants, limonade (bof bof mais l’étiquette est sympa) et autres petits souvenirs.
On dépose ses affaires dans des casiers fermés puis on traverse un petit jardin avant d'arriver aux salles de bains.

En entrant dans l'onsen, inutile de se laver ou alors il faut aller dans la cabine de douche à l’extérieur. Au bout de quelques minutes, je suis allé dehors pour profiter du bain extérieur. À ma grande surprise celui-ci n était pas chaud juste tiède voire très frais mais la sensation de détente fut immédiate. De plus ce bain est gazéifié, donc très rapidement tout le corps est recouvert de petites bulles. Quelques minutes plus tard, je ressemblais à un comprimé effervescent dans un verre d'eau. C’était la première fois qu'un bain me détendait autant. Un vrai régal ! Tellement agréable que j'y suis retourne le lendemain.




Daimaru onsen

Daimaru onsen


Une bonne adresse pour manger.

Le lendemain, après une balade dans les alentours de Nagayu, j'ai voulu prendre un bain dans le onsen apparemment emblématique de Nagayu : Gozenyu onsen. Impossible de le louper, il est sur tous les flyers. Situé au bord de la rivière, le bâtiment de style allemand (la ville a un jumelage avec une ville allemande connue pour ses thermes) est le plus imposant et se démarque du reste.
On peut voir l'un des fontaines pour boire l'eau du onsen


Inutile de tourner en rond, cet onsen est classique alors que je pensais trouver des bains gazéifiés. Les bains sont beaucoup plus chauds que ceux de Lamune onsen et des fontaines permettent au visiteur de boire l'eau du onsen. Je ne pouvais donc pas partir sans en boire. Je dois dire que j’étais un peu inquiet car c'est le genre d'eau qui soit passe, soit donne une cagnasse instantanée. Finalement ça s'est bien passe mais le gout est très fort, ça ressemblait a l'Hépar tiède et plus relevée.
Cet onsen m'a laissé sur ma faim, du coup je suis retourné à Lamune.

Quelques mots sur l'un des plus originaux onsens que j'ai vu : Ganiyu onsen (ガニ湯). 
La légende veut qu'un crabe tombé amoureux d'une fille se fit foudroyer.
Ganiyu onsen est un onsen en extérieur mais vraiment en extérieur, c'est à dire que vous vous baignez à la vue de tous. Les femmes peuvent avoir une serviette. Pour accéder au bain, on descend un petit chemin, juste à côté du pont sous lequel on se change. En temps normal, la rivière ne vient pas jusqu'au bain contrairement à ce que montre la photo prise après de fortes pluies.


Mis a part les onsens, que faire a Nagayu ?
Plutôt que suivre la nationale, j'ai préféré prendre comme toujours la départementale, plus sympa car elle traverse la campagne.
Tout près de Nagayu, je suis tombé sur un lac aménagé pour des sports nautiques : on peut s'amuser en famille sur les pistes de ski nautique. C’était encore fermé quand j'y suis passé mais ça avait l air sympa.

En route vers la cascade Kiyotaki, alors que ce n’était mentionné nulle part, je passe devant de majestueux cèdres presque millénaires montant jusqu'au petit temple de Momiyama. Au bout de cette allée, un Zelkova de plus de 1000 ans, arbre caducifolié appelé Keyaki, est le dernier gardien avant d'entrer dans le temple. Le temple est classique mais cette allée d'arbre vaut vraiment le coup de s'y arrêter afin de les contempler. Les tout-petits pourront aller dire bonjour aux quelques vaches juste à côté.









Après avoir suivi une longue et étroite route j'arrivais à la cascade Kiyotaki. Un petit parking permet de se garer et un chemin mène jusqu'au pied de la cascade ou un ponton a été aménagé.








C'est une jolie cascade haute d'environ 30 mètres au milieu de la foret. Ce jour là, les conditions étaient vraiment très bonnes : la lumière du soleil filtrée par le feuillage verdoyant créait une atmosphère très apaisante.

dimanche 17 janvier 2016

Kodomo room

http://kemurioita.blogspot.com/2016/01/kodomo-room.html

Je me lance dans une série consacrée aux petites écoles : crèches, maternelles jusqu’à la primaire. Je m’arrête à la primaire car mon fils y est, je ne connais pas encore le collège et le lycée. C'est un sujet certes moins tape-à-l’œil que des cerisiers en fleur mais là, on touche à la vie quotidienne.

mercredi 16 décembre 2015

Les illuminations à Oita

http://kemurioita.blogspot.com/2015/12/les-illuminations-oita.html

Depuis que la nouvelle gare a ouvert, le centre-ville d'Oita revit. J'attendais de voir ce que la mairie et peut-être JR Kyushu avaient prévu car jusqu' à présent noël à Oita c'était nul, il ne se passait rien, tout juste de vulgaires guirlandes dans quelques arbres. Pour voir de belles illuminations, il fallait se rendre à Park Place qui est un centre commercial géré par AEON ou bien Harmony Land, le parc Hello Kitty.